manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
Parfois il vaut mieux ne pas savoir
Par Artoung
Halloween '07  -  Angoisse/Surnaturel  -  fr
One Shot - Rating : T+ (16ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     41 Reviews    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger

Note : Rien est à moi et tout à jkr

Cette histoire traite d’une relation homosexuelle é___è

Cette histoire est pour Fanny, je suis allée jusqu’au bout de moi-même pour l’écrire…Enfin tu verras…quand même je renie TOUT pour toi. Alors apprécie mon sacrifice à sa juste valeur. C’est tout ce que je te demande.

Parfois il vaut mieux ne pas savoir.

 

 

L’histoire que je vais vous raconter ne doit pas sortir de cette pièce.

Vérifiez que la porte soit bien fermée, s’il vous plait.

Jetez un sort dessus s’il le faut.

Tout le monde est prêt ?

Parfait.

Parfait…

Tout a commencé l’année dernière je crois. En fait je sais exactement quand mon histoire a commencé…car j’étais présent.

Ce n’était pas prémédité mais j’étais là.

Je sortais d’un cours avec Mc Gonnagall et discutais avec Ginny Weasley qui sortait encore à l’époque avec Dean Thomas. Je me doutais déjà qu’elle était amoureuse de Harry mais je me gardais bien d’aborder ce sujet avec elle. De toute façon, elle allait sortir avec lui quelques mois plus tard…pas longtemps certes mais ça c’est une autre histoire que toute l’école connaît de toute façon.

Nous étions donc dans le couloir comme de nombreux autres élèves, lorsqu’un rassemblement de cinquièmes années de serdaigle attira mon intention.

Vous me connaissez, je suis d’un naturel curieux donc je suis allé voir, Ginny sur mes talons, et plusieurs autres personnes semblaient avoir la même idée que moi puisque arrivé là bas, l’attroupement d’élèves avait doublé de volume.

Une nouvelle fois Potter et Malfoy se battaient mais pas avec leur baguette comme ils le font d’habitude, là c’était à la moldue.

J’ai pris une photo pour l’occasion.

Bref, il était évident que Harry avait le dessus. Ce snobinard de serpentard ne serait même pas capable de gagner une bagarre contre une première année de poufsouffle, alors avec Potter c’était perdu d’avance.

J’étais tellement excité par le combat que je n’ai même pas pensé aux professeurs. Il était pourtant évident qu’un tel boucan allait les attirer, mais nous étions tous trop occupés à voir Harry remettre enfin la fouine à sa place.

Ce fut Snape qui vint.

Je l’ai vu une seconde avant qu’il se mette à aboyer contre Harry, parce qu’il m’avait bousculé pour arrivé jusqu’aux duellistes.

-Potter ! a-t-il crié, tout en lui attrapant brusquement le bras. Cessez ça tout de suite !

Malfoy en a profité pour lui filer deux coups dans le ventre mais Snape n’a pas semblé le remarquer. Pourtant Harry, malgré l’interruption de Snape, ne semblait pas se calmer.

-LACHEZ MOI ! a-t-il hurlé.

Et je vous jure que son hurlement haineux était si inattendu qu’on a tous sursauté. Snape et Malfoy compris.

-Lâchez-moi! a-t-il répété sans hurler cette fois, mais avec des larmes de rage au coin des yeux. C’est un sale mangemort ! Il faut que quelqu’un l’arrête !

-Ta gueule ! a craché Malfoy en palissant. Il saignait du nez et de la bouche ce qui donnait au tableau de son visage blanc un contraste encore plus saisissant.

-Monsieur Potter, ce genre d’accusation n’est pas toléré à Poudlard, a alors dit Snape très froidement. Pansy, veuillez accompagnez Monsieur Malfoy à l’infirmerie. Quand à vous Potter dans mon bureau…immédiatement !

Là je dois arrêter un peu mon récit et n’émettre que des suppositions car je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans le bureau de Snape.

Je me contenterais donc de dire qu’ils ont dû parler. Longtemps. Car Harry n’est sorti que deux heures plus tard des cachots, la mine sombre. Puis il a parlé avec Ron et Hermione et bien sûr je n’ai rien entendu.

Après ça, j’ai remarqué et je crois que Granger aussi, que Potter écopait souvent de retenues avec Snape.

Toutes les semaines en fait. Je le sais car j’ai entendu Seamus dire à un moment qu’il n’avait vraiment pas de bol.

Mais ce qui m’a étonné c’est qu’un vendredi soir, je l’ai croisé alors qu’il allait à une de ses retenues, et qu’il n’avait pas du tout l’air morose…bien au contraire.

-Salut Harry ! ai-je dit heureux de le croiser.

Je n’avais hélas pas mon appareil photo avec moi.

-Salut Colin, a-t-il répondu, je suis désolé, je n’ai pas le temps de te parler, j’ai une retenue avec Snape.

Il a accompagné sa tirade d’une petite grimace de dégoût qui m’a semblé totalement inventée pour l’occasion.

Ça a éveillé ma curiosité alors je l’ai suivi le plus discrètement possible.

Je suis assez doué pour les filatures, ça fait un moment que je m’exerce voyez-vous, donc je suis arrivé sans me faire repérer dans les cachots et là j’ai vraiment eu le choc de ma vie.

La porte du bureau de Snape venait de s’ouvrir et j’ai vu Harry se jeter sur les lèvres du professeur. Un gémissement plus tard et la porte s’était refermée sur eux.

Je suis resté de nombreuses minutes planté là. Assez longtemps pour arriver à me persuader que j’avais sûrement eu une hallucination.

Harry Potter ne pouvait pas avoir embrassé Severus Snape sous mes yeux.

Pourtant hallucination ou pas cette image ne cessait de me tarauder. Je devais savoir si j’avais, comme je l’espérais, tout inventé, quitte à passer pour un cinglé d’avoir de telles images mentales ou si j’avais assisté à une scène tout à fait réelle.

Je suivais donc discrètement Harry à chacune de ses retenues et je ne l’ai plus jamais vu embrasser son professeur.

Pourtant cet état de fait, loin de me rassurer m’inquiétait encore plus, parce que Harry se rendait toujours d’un pas aussi guilleret vers les cachots. J’aurais bien aimé être une petite souris pour pouvoir les espionner durant ces quelques heures. Cette histoire m’obsédait mais je n’avais aucun moyen de savoir de quoi il retournait exactement.

Cette affaire a duré encore quelques mois et puis Harry est sorti avec Ginny et il avait l’air tellement heureux que cette fois c’était sûr, j’avais imaginé ce baiser.

L’histoire avait donc finalement finie plus ou moins oublié dans un coin de ma tête lorsque je tombais pratiquement sur eux.

Harry et Snape.

J’ai faillit pousser un cri de stupeur lorsque je compris que c’était bien Snape qui était entrain de dévorer la bouche de Harry dans un couloir, certes sombre, mais où n’importe qui pouvait débouler d’une seconde à l’autre. J’en étais la preuve vivante. Enfin vivante, ça c’était si j’arrivais à me sortir de là sans être vu.

Il faut pourtant croire qu’ils étaient tellement pris par leur passion qu’ils ne m’ont pas remarqué. Je marchais à reculons, silencieusement, les yeux démesurément fixés sur eux. Harry était collé au mur, les yeux fermés, les mains désespérément accrochées aux épaules de Snape. Le même Snape qui avait glissé une jambe entre celles de Harry et qui l’embrassait comme si sa vie en dépendait. Je savais que je venais voir quelques choses d’interdit et la voix haletante de Harry prononçant plusieurs fois, comme une supplique, le prénom de Snape raisonne encore maintenant dans ma tête.

Il faut vous dire qu’à partir de cet instant, j’ai préféré ne plus me mêler de cette histoire. Je ne voulais surtout pas surprendre d’autres scènes comme celles-ci. J’avais bien trop peur des représailles et puis cette histoire me dépasse sûrement de loin…

Pourtant elle ne se termine pas encore ici…

Pas tout à fait.

La fin de l’année est arrivée assez rapidement, les vacances d’été sont passées à la vitesse de l’éclair et nous sommes tous revenus à Poudlard.

Comme je vous l’ai dit, j’aurais largement préféré oublier cette histoire mais dès que je regarde Harry c’est comme si j’avalais un bloc de béton.

Et puis je ne sais pas si vous avez remarqué…mais Harry a souvent des retenus avec Snape encore cette année…

Et peut-être que si vous passez devant la salle de classe de Snape durant une des retenue…vous entendrez des gémissements.

Et peut-être même que si vous regardez par le trou de la serrure vous verrez Harry Potter appuyé contre un bureau ou contre le grand tableau noir, complètement nu, et suppliant l’homme qu’il est sensé détester de le prendre encore et encore…

 

Les trois autres gryffondors de 6ème année, appartenant au même dortoir que Colin, le regardait avec des yeux horrifiés.

-Waw ! s’exclama l’un deux, cette histoire déchire ! J’en ai des frissons partout ! C’est à qui maintenant ?

-A moi, je crois, dit un autre élève, mon histoire s’intitule "Noyel, joyeux Noyel"...

Colin et les autres furent tout de suite plus attentifs. C’était une sorte de coutume chez eux de se raconter des histoires d’horreur le soir d’halloween.

Et cette année Colin était plutôt fier de la sienne.

Fin.

 

Alors j’explicote, j’ai pondu ce truc parce que Fanny voulait que je fasse un petit os d’halloween…et que j’ai eu cette idée débile.

Donc c’est un cadox pour toi ma fanny (je l’ai fait ! et crois moi ce fut dur à certains passages :p)Pour te dire je m’étais même dit que j’allais mettre un lemon mais je n’ai pas pu (faut pas déconner non plus et puis le rating n'aurait plus marché). Par contre tu remarqueras que je n'ai pas menti sur le genre de l'histoire (surnaturel et angoisse :p)

Bien sûr, même si je poste à l’endroit du concours, je ne participe pas parce que je suis jury. C’est juste pour encourager les gens à le faire et obéir aux ordres de la super-admin qui use et abuse de son autorité sur moi :p

Zoux à tous!

Artoung (même pas honte!)

 

 

 

 

 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>