manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
Fille de Mangemorts cherche parents normaux
Par HeartGold
Harry Potter  -  Drame/Général  -  fr
1 chapitre - Rating : T (13ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     0 Review    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger
Prologue

Prologue

 

31 Octobre 1981

 

« J’ai l’impression d’avoir été jeté dans un monde où je suis censé respecter les règles… Qu’on refuse de m’expliquer. » Christopher Paolini

 

                Il commençait à neiger. De fins flocons venaient s’écraser sur le sol avant de fondre. La fillette les regardait tomber, enveloppée  dans sa couverture noire. Peut-être qu’avec un peu de chance, elle pourrait jouer à faire des batailles de boules de neige avec Gasby. Ou même faire un bonhomme de neige.  Un sourire stupide apparut sur son visage rond. Elle sera un peu plus la couverture contre elle, son ours en peluche poser au creux de ses genoux. Un cadeau de sa tante qu’elle possédait depuis le jour de sa naissance. Depuis, elle refusait de s’en séparer, au grand damne de son père. Il levait les yeux au ciel chaque fois qu’elle entrait dans une pièce, sa peluche Neige dans les bras et suçant son pouce. D’ailleurs combien de fois c’était-elle prit de tapes sur la main pour le retirer de sa bouche ? Une sang-pur se devait de se tenir correctement. Surtout si comme Mimosa on portait le nom de Lestrange et que nos parents n’étaient d’autres que Rodolphus et Bellatrix, des Mangemorts reconnus. Et tandis qu’elle attendait le retour de ses géniteurs, seule dans sa chambre, ses yeux se mirent à piquer. Comme une sorte de sixième sens qui lui disait que quelque chose n’allait pas. Ils la laissaient souvent seule, de ce fait elle ne faisait plus attention à eux. Même si elle en souffrait beaucoup. Des larmes se mirent à couler sur ses joues blanches qu’elle s’empressa d’essuyer. Si sa mère rentrait maintenant, Mimosa recevrait une grave punition de sa part. Elle n’avait pas la permission de montrer une quelconque émotion. Encore moins devant des personnes de « secondes zones ». Plus précisément des traîtres à leur sang et des sang-de-bourbe. Elle avait grandi dans cette haine des Moldus. Tout d’un coup la porte s’ouvrit. Croyant qu’il s’agissait de Gasby, leur elfe de maison, Mimosa ne se retourna même pas. Dehors les flocons continuaient de tomber.

                - Mimosa.

                Cette fois-ci elle sursauta. Elle connaissait cette voix féminine qui n’avait rien à voir avec celle de l’elfe, plus fluette.

                - Tante Cissy ? babilla-t-elle en se tournant vers la sorcière.

                Elle retira sa couverture et déposa Neige sur son lit, avant de se laisser glisser sur le sol. Elle releva son visage rond vers la blonde, ses grands yeux gris-bleu la fixant avec curiosité.

                - Où sont mère et père ? demanda-t-elle.

                Le cœur de Narcissa se serra au creux de sa poitrine. Sa nièce avait le don de s’avoir quand quelque chose n’allait pas.

                - Viens par ici ma chérie, se contenta-t-elle de dire.

                Elle ne l’avait jamais appelé comme ça. Ce brusque geste d’affection suffit à Mimosa pour la tirailler. Cependant elle obéit comme la gentille gamine qu’elle était. On lui avait toujours à obéir à ses aînés. Sa tante s’agenouilla – ce qu’elle ne faisait jamais – devant elle et posa ses mains sur les frêles épaules de la brune.

                - Ecoute-moi, tes parents ont été arrêtés.

                - Arrêtés ? répéta la gamine, incrédule.

                - Oui, par des Aurors. Le Seigneur des Ténèbres a été vaincu. C’est terminé.

                La bouche de la fillette s’ouvrit mais aucun son n’en sortit. Il lui était arrivé une seule fois dans sa vie de rencontrer Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, un soir alors qu’elle avait désobéit à sa mère et c’était cachée derrière la porte de la salle à manger où se trouvait les trois adultes en plus du frère de son père. Et pendant un moment il lui avait semblé que les yeux rouges du Seigneur des Ténèbres s’étaient posés sur elle et qui lui avait souri. Ce simple rictus hantait encore ses rêves les plus sombres.

                - Avant que ta mère se fasse arrêtée elle m’a faite promettre que si quelque chose devait lui arrivé, ce serait à moi et à Lucius de nous occuper de toi. Tu comprends ?

                Sa nièce hocha la tête, toujours incapable de parler. Narcissa lui laissa le temps de diriger toutes ses paroles avant de reprendre :

                -  Tu vivras avec nous désormais et nous t’élèverons comme notre propre fille.

                Toujours rien. Pas un seul mot. Seulement un regard brillant, entourée d’une masse de boucles brunes.

                - Et Neige ? finit-elle enfin par lâcher.

                - Neige ?

                - Bah oui le nounours que vous m’avez offert !

                Elle désigna l’ours en peluche couché sur son lit et qui semblait les fixer.

                - Tu peux le prendre bien entendu.

                La gamine se précipita vers la peluche avant de retourner auprès de sa tante qui lui tendait la main qu’elle n’hésita pas à prendre. Les deux femmes se mirent donc à transplanter pour arriver au beau milieu de la chambre de Drago Malefoy, le cousin de Mimosa et le fils de Narcissa.

                - Dray ! gazouilla la fillette.

                Malgré les cinq ans d’écart qui les séparait, la brune se sentait très proche du garçon. Sans doute parce qu’il était son seul cousin vu qu’elle ignorait que l’autre sœur de sa mère avait eu une fille qu’elle ne rencontra que beaucoup plus tard.

                Le blond platine regarda avec curiosité sa cousine qui tenait la main de sa mère, un ours en peluche serré contre elle.

                - Désormais tu vivras ici, déclara Narcissa à sa nièce. Reste avec Drago pendant que je vais préparer ta chambre.

                Elle ne lui laissa même pas le temps de rétorquer quoi que ce soit et quitta la pièce. Mimosa attendit cependant que la porte se ferme pour sortir son cousin de son berceau. Elle le posa doucement sur le sol avant de s’asseoir à son tour en face de lui.

                - Hey Dray, tu te souviens de moi ?

                - Mimi ? piala l’enfant.

                - Non ! C’est Mimosa.

                Elle s’amusa à articuler son nom afin que Drago puisse répéter à son tour mais celui-ci s’emmêlait les pinceaux ce qui faisait mourir de rire la brune. Ils restèrent peut-être quinze minutes ainsi avant que Lucius Malefoy n’entre dans la pièce dans toute sa splendeur. Cependant la gamine pu voir qu’il semblait épuisé et inquiet.

                - Ah Mimosa, j’avais entendu dire que tu étais là.

                - Mon oncle, la salua poliment l’enfant en baissant la tête.

                - Toujours aussi polie à ce que je vois. Nous n’aurons pas à t’apprendre la politesse au moins.

                Il hocha la tête, songeur.

                - Narcissa m’envoie te dire que ta chambre est prête, je te prierai donc de me suivre.

                Docile, la jeune Lestrange replaça le bambin dans son berceau qui s’était brusquement tut en voyant son père, avant de suivre son oncle qui jeta un regard noir sur Neige mais s’abstient de faire tout commentaire. Ils traversèrent le long couloir du Manoir des Malefoy avant de s’arrêter devant une porte, non loin de la chambre de son oncle et de sa tante. Narcissa les attendait de pieds fermes.

                - Ah te voilà, dit-elle en regardant Mimosa. Entre.

                Elle ouvrit la porte sur une chambre luxueuse, plus belle que l’ancienne.

                - C’est l’une de nos plus belles chambres. J’espère pour toi qu’elle te plaît.

                Les étoiles dans les yeux de sa nièce lui suffisaient amplement même s’il fallut que Lucius rajoute :

                - Tu n’as pas oublié quelque chose ?

                Elle sursauta avant de se tourner paniqué vers lui.

                - Oh oui !

                Elle s’inclina légèrement et bredouilla :

                - Merci pour tout.

                - On te laisse t’installer.

                Ils partirent de la chambre sans plus de cérémonies. Cette nuit-là cependant, Mimosa ne dormit pas. Elle resta là. Allongée sur nouveau lit à fixer le plafond. Et quand elle fut sûre et certaine que personne ne l’entendait, elle se mit à pleurer.

 

« Je m’appelle Mimosa Bellatrix Lestrange. J’ai six ans. Mes parents sont des Mangemorts. Ils ont été arrêtés et seront bientôt conduits à Azkaban. Je vis désormais dans un grand Manoir avec mon oncle, ma tante et leur fils, Drago. J’ai une peluche du nom de Neige.

Et je suis seule. »

 

Voudriez-vous seulement écouter mon histoire… ?


 

 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>