manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
La mort n'est pas une finalité
Par MelindaRoseRiddl
Harry Potter  -  Surnaturel/Amitié  -  fr
3 chapitres - Rating : T+ (16ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     Les chapitres     0 Review    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger
Chapitre 1

Il venait de sentir son dernier souffle de vie quitter son corps. Il était enfin libre. Libre de toute cette mascarade, ces manipulations qui sévissaient depuis déjà trop longtemps. Libre de son rôle de sauveur. Le seul point noir fut ses amis abandonnés. Il voyait la lumière, s'en approchait, l'atteignit. Mais devant lui ne se dressait pas un semblant de paradis (nuages, blancheur et tout le tralala) mais un simple salon. Enfin simple, un salon digne des Malfoy. Il le regarda vit fait, avant que son regard ne tombe sur le seul occupant de ce salon : un homme d’une cinquantaine d'années au ventre rebondissant et habillé d'un sombre costume. À sa main, se balançait un verre d'un whisky qu'on pouvait deviner coûteux (juste au décore et à l'homme qui accompagnait le dit-verre). En le voyant, l'homme fit un fin rictus, posa son verre et s'approcha de Harry, les bras grands ouverts.

"- Harry ! Content d'enfin te rencontrer." S’exclama l'inconnu en lui serrant la main.

Notre survivant le regarda faire mal-à-l'aise, tous les réflexes de soldat à l’affût du moindre danger. Remarquant les légers changements chez l’Élu, l’inconnu commença à ricaner.

"- Je vois... Tu dois te poser des questions. D'ailleurs je m’en pose moi aussi une, je te propose un marché."

Son regard se fin plus malin, plus Serpentard.

"- ... tu poses tes questions, j'y répond, à celles que je voudrais bien sûr, puis tu réponds à la même... Honnête non ?"

Étrangement, Harry Trouva cela tout sauf honnête mais en même temps, et d'une étrangeté encore plus grande, l'étranger lui semblait d'une confiance infaillible. Lentement, Harry hocha la tête sans pour autant cesser de dévisager l'homme devant lui. L'homme alla s'asseoir dans un fauteuil près d'une cheminée allumée au niveau d'un mur de la salle. Il désigna ensuite un siège à son invité. Harry s’approcha doucement avant de s'asseoir.

"- On est où ? Demanda directement le sauveur.

- Chez moi. Répondit simplement l'homme

- Et vous êtes... ?

- Moi-même !"

Devant la tête dubitative de l'adolescent, l'homme recommença à ricaner.

"- Appelle moi Crowley.

- Crowley... ?

- Oui.

- Okay... Et c'est où chez vous ?

- Dans mon domaine, répondit Crowley avec un léger semblant sourire.

- Donc vous êtes un Lord ?

- Disons plutôt roi...

- Roi ?! On est donc en France !

- Pas vraiment non, de nouveaux ricanements surviennent, un peu plus bas je dirais.

- En Italie ?

- Non une autre sorte de « plus bas »."

Plus la conversation avançait et moins Harry comprenait quelque chose. Cet homme devant lui semblait dire la vérité, une vérité sans sens mais la vérité. Plusieurs pensées lui traversèrent l'esprit, des pensées farfelues ou même folies, et pourtant les seules répondant à ses interrogations et donnant un sens à cette conversation. Cependant ses pensées furent interrompues par une question simple.

"- Ça te dirait de retourner sur Terre ? Avec tes amis ?"

Un long silence suivit cette simple question. Harry commença à sérieusement se poser des questions sur son interlocuteur : Comment revenir à la vie était possible ? Et qui était réellement l'homme devant lui ? Pendant ces interrogations, Crowley ne faisait que sourire comme un bienheureux tout en sirotant un vieux whisky.

"- Pa... Pardon... bredouilla Harry.

- Voudrais-tu y retourner ? Revivre à nouveau ?

- Mais... Mais ... ce n'est pas possible.

- Mais mon cher, tout est possible quand on a les moyens...

- Combien cela me coûtera, demanda Harry sentant sa fortune familiale visée.

- Toi ?! Rien du tout !

- Rien n'est jamais gratuit, Crowley.

- Bon d'accord, pouffa le démon. Il ne coûtera rien de financier. Tu me devras juste un ou deux petits services."

Harry lança un regard suspicieux à l'homme devant lui.

"- Services que tu pourrais négocier si tu trouves la tâche trop dure.

- Mmm... réfléchit Harry. Cela me semble honnête... déclara-t-il après avoir pesé les points positifs et négatifs d'un tel accord.

-Magnifique !" s'enthousiasma Crowley.

Il fit apparaître d'un claquement de doigts un long parchemin. Puis lui tendit un stylo à bille qu'il avait sorti de son gilet.

"- A personne exceptionnelle, contrat exceptionnel, dit-il en souriant. Par contre fais attention, le stylo risque de picoter un petit peu."

Harry haussa les sourcils face à la remarque mais ressentit effectivement une légère piqûre lorsqu’il prit le stylo. Il lut le contrat, ce qu'était le parchemin, et quand il fut sûr de l'honnêteté du contrat, le signa. Le contrat expliquait effectivement le payement mais aussi les conséquences de l'accord : sa transformation en créature sombre. Il remarqua que son écriture n'était pas d'un noir attendu mais d'un beau rouge carmin.

"- Un pacte de sang mon petit chou, je te l’avais dit."

Suite à cette déclaration, Harry commença à s’énerver. Ce bâtard avait lui aussi oser prendre de son sang !

"- Mais rassures-toi, je ne fais rien de peu catholique avec le sang de mes associés. Juste une petite précaution de plus.

- Mouais..."

Malgré les paroles du démon, Harry resta sur ses gardes. On l'avait manipulé déjà trop de fois. Crowley afficha son célèbre sourire en coin avant de faire disparaître le contrat d'un claquement de doigts.

"- Maintenant, cela étant réglé, voudrais-tu manger ? Ton voyage va sûrement être « dérangeant », fit-il avec un ton légèrement compatissant.

- Je... Je ne sais pas trop...

- Si ce n’est pas non, c'est que c'est oui !" s'exclama Crowley.

Il se leva, leva Harry et l'emmena dans une pièce adjacente. Lorsque Harry rentra, il découvrit une salle à manger rectangulaire dans les tons rougeâtres. En son centre se trouvait une longue table à manger, disposée dans la longueur, pouvant facilement accueillir une vingtaine de convives. Une large cheminée s'étalait d'ailleurs dans le mur en face d'eux et opposée au bout de table. Au plafond était accroché un majestueux lustre qui semblait être fait d'os. L'ensemble de la pièce dégageait une atmosphère chaleureuse et lugubre en même temps. C'est quand il reposa les yeux sur la table qu'il remarqua qu'elle était mise pour trois personnes. D'ailleurs un homme y était déjà installé. C'était un homme d'une cinquantaine d'années, il avait une barbe poivre et sel, un nez légèrement rouge et une vielle casquette de camionneur sur la tête. Il était en train de lire un livre sur les créatures des enfers. En s'approchant on pouvait même remarquer qu'une de ses mains était glissée sous la table en train de caresser un être qui ressemblait vaguement à un chien. Bon un chien mutilé et bourré aux stéroïdes mais un chien. Selon les commentaires de l'homme, la bête semblait s'appeler Juliette. L'observation de Harry se stoppa en même temps qu'un sifflement retentissant. À cet appel, Juliette se redressa et courut vers Crowley, qui était celui qui l'avait appelé.

"- Coucou ma chérie ! Dit le démon en grattouillant la tête de son chien. Mais que tu es belle. Tu as terrorisé beaucoup de gens aujourd'hui ?"

A cette interrogation, le chien fit oui de la tête avant de faire le fou. Devant ce comportement Crowley commença à rire en félicitant sa protégée. L'inconnu avait lui aussi le sourire aux lèvres,

"- Alors Crowley, on n'oublie les simplicités de présentation ?! Qui est ce jeune homme avec toi ? Encore un nouveau « favori » ?

- Bien sûr que non amour ! TU sais bien que personne ne réchauffe mon lit mieux que toi." Déclara Crowley en fixant l'inconnu d'un regard désireux et avec un petit sourire rieur.

Harry se sentit vexé par les sous-entendus de l'inconnu jusqu'à ce qu'il remarque que cela n'était qu'un jeu entre les deux hommes. Au bout de quelques secondes, Crowley présenta Harry à l'homme.

"- Enchanté Harry. Moi c'est Bobby. Je suis, comme tu l'as sans doute compris, l'amant de Monsieur le Roi.

- Ce qui fait de lui ma reine mais il refuse le titre, chuchota Crowley à son invité.

- Je t’entends Crowley ! Raconte encore une connerie comme celle-ci et ce soir tu dors avec Juliette ! En fait non, ce sera le canapé et Juliette dormira avec moi ! Menaça Bobby.

- Démon ! Répliqua le roi

- Comme si tu t'en plaignais."

Harry les regarda se chamailler avec un léger sourire. Il ne savait pourquoi mais il aimait bien ces deux-là. Ils ressemblaient à un vieux couple, ce qu'ils devaient être sûrement, et cela donna du baume au cœur détruit du Survivant. Cette mini dispute dura d'ailleurs encore quelques minutes avant qu'elle ne finisse en match nul. D'ailleurs c'est à ce moment que Bobby invita Harry à s’asseoir en face de lui, à la gauche de Crowley. Le repas se passa dans une ambiance des plus chaleureuses. Crowley et Bobby avait continué à s'envoyer de légères piques sous les discrets rires d'Harry. De plus ce repas lui rappela les repas de famille chez les Weasley... A un détail près... Celui-ci semblait plus vrai. C'est alors qu'un sourire nostalgique apparut.

"- Tout va bien Harry ? Demanda Bobby

- Euh... oui ! Oui ! Désolé ! Bredouilla Harry, gêné

- À quoi pouvais-tu bien penser ? Demanda gentiment l'homme.

- À ma famille. Enfin ceux que je considère comme. Avoua le sorcier gêné

- Oh... soupirèrent Crowley et son ami. Les Weasley je suppose ?

- Oui. Ils m'ont toujours soutenu."

Suite à cet aveu, une sorte de silence malaisant s'installa.

"- Bon ! Interrompit Bobby. Il me semble que le repas touche à sa fin, et il me semble qu'Harry a encore une transformation à supporter.

- Oui ! Tout juste ! Merci très cher ! Allez Harry on y va !" Déclara Crowley en se levant.

Harry se leva à sa suite, légèrement perturbé par ce qui venait de se passer. Harry suivit le roi des enfers à travers de nombreux couloirs. Après une quinzaine de minutes, ils arrivèrent dans une large salle vide. Elle était dans les tons bleus nui, bordeaux et noir. Au centre était dessiné une étoile entouré d'un cercle avec d'étranges symboles tout autour. Crowley l'invita à se mettre au centre, puis lui expliqua ce qui allait se passer, ce qu'il allait devenir et cela impliquait. Grâce à une incantation, Harry allait se retrouver lié à Crowley car ce dernier allait lui noircir son âme et le transformer en démon. Comme Caïn l'avait autrefois fait pour créer ses chevaliers. Lorsque l’explication fut terminée et qu'Harry eut bien tout comprit, Crowley commença le rituel. De hautes flammes s'élevèrent tout autour du pentacle et donc d'Harry. Le rituel fut long et douloureux, des cris amplifiaient la pièce pendant bien toute la durée de la transformation. Quand tout cela se finit, Harry se trouvait à quatre pattes, face au sol, pleurant des larmes de sang. Il releva la tête doucement avant de se relever. La première chose qui vint immédiatement à l’esprit de Crowley fut qu'Harry semblait différent. Physiquement seul ses yeux s'étaient noircis, mais Harry semblait comme plus ténébreux, plus sombre. Une aura sombre l'entourait. Cela le rendait plus imposant, dangereux... érotique. Face à cela, Crowley eut un sourire fier : son nouveau-né allait provoquer bien des conflits, il le sentait. Au moment où les flammes s’éteignirent le roi rejoignit l'ex-sorcier

"- Bienvenue dans la famille Harry."

À ces mots, le jeune démon lui rendit son sourire. Il venait de devenir une créature sombre et pourtant il se sentait enfin lui-même, à sa place. Les deux hommes retournèrent voire Bobby et aussi laisser Harry reprendre un peu de force. Malgré son impatience à rejoindre à nouveau les vivants, Harry suivit les conseils de son « créateur ». Cependant, au moment de rejoindre Bobby, son conjoint se souvint d'une rencontre prévue. Il proposa alors à Harry de le rejoindre au dit rendez-vous.

"- Ça te dit de rencontrer tes presque frères ? Demanda le roi."

Face à cette question, Harry sembla dubitatif. Sans attendre une quelconque réponse, Crowley prit le jeune démon par l'épaule et se téléporta. Ils atterrirent dans une forêt traversée par une route. En face d'eux se trouvaient Bobby et deux hommes qui devaient avoir entre trente et quarante ans. Un des deux était plus grand que l'autre mais semblait plus jeune. Ses cheveux bruns étaient mi long, lui arrivant aux épaules. Il portait une chemise à carreaux près du corps, et laissant apercevoir une certaine musculature. Une avait une aura de connaissance autour de lui. Ses yeux étaient brun-vert et semblait comme avoir une légère lueur alors qu'il parlait à Bobby, une lueur de dernier espoir. Le second lui était légèrement plus petit que le premier homme mais était plus âgé. Ses cheveux à lui était court et brun-blond. Niveau habit, cela se constituait d'un vieux T-shirt uni avec une veste en cuir et jeans dessus. Ses yeux à lui étaient d'un vert bouteille. Il avait lui aussi cette petite lueur. Le seul point commun que partageaient ces deux hommes étaient leurs pantalons qui étaient usés comme ils pouvaient l'être. Ça et cette impression de constamment être sur ses gardes.

"- Bonsoir ma Perséphone, dit Crowley en s'approchant du groupe. Squirrel, Moose !"

Harry suivit Crowley sans pour autant dire un mot. Dès que les inconnus les eurent vu, Harry sentit une certaine amertume de leur part qui augmenta lorsque son roi les salua.

"- Alors Crowley, trop présomptueux pour se balader sans sa horde de petits démons. Dit le plus âgé, débutant un combat de piques avec le seigneur démoniaque.

- Bonsoir Harry ! Comment te sens tu ? Demanda Bobby, ignorant la bataille puérile des autres hommes. Oh... tu ne contrôles pas encore tes yeux. On t'apprendra.

- Euh bonjour Bobby ! Mes yeux ? Ils ont changé ?

- Oui ils sont entièrement noirs. C'est le signe que tu es un démon. Ne t’inquiète pas, ça se maîtrise. Dean t'apprendra."

C'est à ce moment que le plus jeune des deux inconnus interviennent.

"- Bobby, c'est lui Harry Potter ? Le mec dont tu nous avais parlé ?

- Oui c'est lui.

- C'est lui Harry ?! S'exclama l'aîné des inconnus. Mais il est tout petit ! Et frêle ! T'es sûr que tu t'es pas gouré Crowley ?!"

Et les questions et exclamations continuèrent de fuser. Mais cette situation commença de plus en plus à exaspérer Harry. Il détestait qu'on parle de lui alors qu'il était là. Cela lui rappelait l'époque où il n'était qu'un « monstre », qu’un simple élément de décor. Plus la « discussion » avançait et plus l'aura d'Harry sortait et grossissait avant que tout n'explose. Une puissante onde magique figea tout le monde. Ça et le fait que l'atmosphère devenait asphyxiante.

"- JE SUIS LA BORDEL !!!" hurla Harry.

Quelques secondes de battement se firent avant qu'Harry ne reprenne le contrôle, s'excusant platement pour son débordement. Tous étaient soufflés par a puissance de ce petit corps.

"- Désolé Harry. Effectivement tu es là. S'excusa Bobby qui était le premier à s'être réveillé. Je propose que l'on recommence tout mais cette fois avec une présentation. Okay ?

- D'accord... avoua tout le monde

- Donc les garçons, je vous présente Harry Potter, jeune fils magique de Crowley, dit Bobby. Et à coté de Crowley, je te présente Dean Winchester et son frère Sam, mes garçons.

- Ton fils, Crowley ? Demanda Dean

- J'aime m'entourer du meilleur. Pourquoi crois-tu que j’aie choisi Bobby ?! Ça et sa barbe si sexy ...

- NANANANA !!! Je n’entends plus rien." Criait Dean en se bouchant les oreilles.

Crowley explosa de rire accompagné du soupir de Bobby. Aussi immature l'un que l'autre.

"- Sinon salut ! Moi c'est Sam ! Dit le plus jeune et plus grand des deux frères.

- Enchanté... Harry...

- Excuse mon frère, Dean est un peu...

- Impulsif ?

- J'allais dire Dean mais il se peut que ce soient des synonymes alors..." soupira Sam avec un sourire.

A ces mots, Harry esquissa lui aussi un sourire. Voyant cela, le vieux cœur de Bobby se réchauffa. Ses garçons s'entendaient bien avec leur hypothétique demi-frère.

"- D'ailleurs, ajouta Sam, je ne sais pas si Crowley t'a dit ce que nous étions...

- Vous êtes aussi des créatures sombres ?! S'étonna Harry

- Non, non, ria Sam. Pas vraiment. Nous sommes des chasseurs. Ce qui implique que nous traquons et chassons les créatures non-humaines."

Entendant cela, Harry s'autorisa de reculer de quelques pas, frissonnant. Tout son corps se mit en état d'alerte. Ces gens étaient de possibles dangers. D'un simple coup d’œil, il se visualisa toutes les sorties possibles. Sam remarquant vite l'attitude de son interlocuteur. Il essaya de clarifier la situation avant que cela ne dérape.

"- Enfin celles qui ont mal tourné ! Pas toutes ! Par exemple, le meilleur ami de Dean est un vampire et nous sommes ami avec un ange et un archange...

- Tu es ami avec un archange ! Intervint furieusement Dean

- .... notre père de substitution habite les enfers et notre beau-père forcé en est le roi alors..."

Devant le bordel que semblait être la vie des deux frères, Harry sourit se sentant soulagé : il y avait pire que lui. Sam et Harry continuèrent donc à discuter, les autres intervenant quelques fois. De nombreux sujets furent abordés comme l'arrêt de l'apocalypse, la guerre inter-sorciers, les coups foireux de Crowley... En résumé, la discussion prit du temps et provoqua beaucoup de réactions, des soupirs de Bobby, des ricanements de Crowley et des combats de taquineries de la part des deux frères. Cependant, rejoindre ses amis lui manquait de plus en plus et après un certain temps, il en fit la demande. Crowley accepta et les aux revoir se firent. Certains se firent plus chaleureux que d'autres (une accolade de Sam en opposition à la simple poignée de main de Dean). Après ces aux revoir, Crowley s'approcha d'Harry, lui toucha l'épaule et les téléporta dans une autre forêt. Celle-ci était plus lugubre mais surtout plus familière au nouveau-mort. C'est lorsqu'il aperçut une forme vaguement humaine galopant entre les arbres qu'il reconnut sa chère forêt interdite.

 
 
Chapitre précédent
 
 
Chapitre suivant
 
 
 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>