manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
Enfant Céleste
Par Vanda77
Harry Potter  -  Action/Aventure/Amitié  -  fr
2 chapitres - Rating : K (Tout public) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     Les chapitres     0 Review    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger
Prologue

NdA :

Comme dit dans le résumé, c'est une songfic, aussi au début de chaque chapitre, je mettrais une note pour indiquer le titre de la chanson et l'auteur. Pour ce chapitre, la chanson est Comme je suis, de la comédie musicale de Cendrillon. C'est un Crossover Harry Potter avec Hunter X Hunter, les personnages ne m'appartiennent pas.

 

Prologue :

Cette histoire commence alors que la paix venait enfin d’être rétablie, par une jeune demoiselle qui avait sacrifié sa vie et surtout son enfance pour un monde d’adulte. Cette jeune demoiselle avait de long cheveux brun, légèrement en bataille et des yeux vert aussi brillant que deux émeraudes, c’était un des seuls leg de sa mère, autrement, tout le monde disait qu’elle ressemblait à son père, physiquement, car niveau caractère, elle avait un parfait mélange entre ses deux parents, de ce qu’on lui avait dit, la capacité à s’attirer des ennuis de son père avec un sens de l’humour assez développer, grâce à Fred et Georges, et la bonté inégalable de sa mère, qui savait toujours à qui faire confiance et à qui ne surtout pas faire confiance, un peu comme elle, du moins en temps normal. La jeune demoiselle s’appelait Anastasia Potter, unique héritière de la famille Potter et de la famille Evans, car les Dursley avaient été assassiné par les Mangemorts, dans l’unique but de la faire souffrir, sans savoir qu’elle n’avait aucun autre sentiment que de la colère à leur encontre, en gros, les Mangemorts lui avaient plus ôté une épine du pied qu’autre chose, même si elle aurait tout de même apprécier de pouvoir les ruiner comme ils avaient ruinés son enfance alors qu’ils étaient payé pour l’accueillir, de ce qu’elle avait découvert plus tard.

Les gens autour d’elle avaient été surpris de son manque de réaction vis-à-vis de la mort de sa famille et Anastasia les avait regardé avant de leur dire que ce qu’elle ressentait ne les regardait pas, car c’était sa vie, son jardin secret et que si elle ne voulait pas en parler c’était son droit, mais elle fut tout de même contrainte de s’expliquer avec le professeur Snape, qui l’avait chopé lors d’un des cours d’occlumencie et elle lui avait alors dit que la mort des Dursley ne la touchait pas plus que cela, car ils ne s’étaient jamais occupé d’elle correctement, que les Mangemorts avaient simplement détruit son enfer personnel. Que jamais elle ne verserait de larmes pour ces gens qui l’avait plusieurs fois envoyé à l’hôpital dans un état grave sans jamais avoir été inquiété par les autorités compétente tout simplement parce que quelqu’un avait trouvé plus simple de la laisser là-bas plutôt que de la protéger du mal qu’elle avait subie. Elle avait déballé son sac à Snape, ce qui n’était pas spécialement prévu, mais cela lui avait fait du bien. Snape lui avait fait la promesse de ne jamais rien dire de ce qu’elle lui avait avoué, car effectivement, cela ne regardait qu’elle.

Anastasia avait alors continué comme si de rien était bien qu’elle sentait parfaitement les regard de ses amis sur elle, elle savait très bien ce qu’ils voulaient, mais elle ne s’était pour ainsi dire jamais confié à eux, elle ne leur avait pas accordé complètement sa confiance, et à part Snape, aucun adulte n’avait sa confiance. Fred et Georges avaient plus sa confiance que ses soi-disant meilleurs amis, c’était pour dire.

Présentement, Anastasia se demandait ce qu’elle pouvait faire, elle était malade depuis quelques jours et elle ne voulait, ni ne pouvait aller voir Hermione, car elle en avait plus qu’assez de prendre des potions elle avait d’ailleurs arrêté le traitement qu’elle avait eu de Hermione, cela ne donnant rien de probant. Elle se décida alors pour rejoindre un médicomage indépendant et discret, que Fred et Georges lui avaient conseillé, lorsqu’il l’avait vu réagir à l’odeur d’une potion expérimentale qu’ils étaient en train de fabriqué alors qu’en temps normale, elle n’aurait pas été malade. Elle alla donc le voir, sans que personne, sauf Fred et Georges, n’en sache rien.

Anastasia sortait du médicomage, elle était choquée et surprise, sa meilleure amie lui avait pourtant dit qu’elle était complètement stérile, alors que le médicomage qu’elle venait de voir lui avait dit le contraire. Il lui avait même dit qu’elle était enceinte de plusieurs mois, environ 4 mois. Elle allait chercher ce qu’il s’était passé pour que sa soi-disant amie lui mente de cette façon, au bien sûr elle ne l’avait pas cru, mais après des mois et des mois d’essaies non probant, elle avait fini par se dire que Hermione avait peut-être raison. La jeune demoiselle s’était entendu dire qu’elle était stérile après une énième fausse joie. Le médicomage avait consulté son dossier médical et lui avait alors annoncé que ce n’était pas la première fois qu’elle tombait enceinte, mais qu’elle n’avait mené aucune grossesse à terme, le cocktail de potion qui lui était prescrit ne lui permettait pas de mener une grossesse à bien. Elle prit donc la décision de ne prendre aucune potion pour être sûre de mener cette grossesse à son terme, elle n’en prenait déjà plus depuis un bon moment, et d’enfin pouvoir tenir son propre enfant dans ses bras, et non pas un enfant que son mari avait eu dans son dos avec une de ses maîtresses, car elle ne se leurrait pas, son mari allait voir ailleurs, enfin son ex-mari allait voir ailleurs, elle en avait eu la preuve physique, vu qu’elle avait fait faire un test de paternité avec un cheveu de Ron et un cheveu de l’enfant que Ron lui avait mis dans les bras quelques mois plutôt, presque un an plutôt, le pire c’était que c’était sa soi-disant meilleure amie avec qui son ex-mari l’avait trompé. Aussi elle avait mis fin au mariage et récupéré tout, vu qu’elle était celle qui apportait le tout et qu’elle avait fait en sorte qu’il y ait plusieurs clauses propres aux familles Potter et Black, qui faisait qu’elle pouvait virer son ex-mari de sa vie, elle se devait de protéger son patrimoine, son héritage, tout ce qu’il lui restait de ses parents et de son parrain, les seuls personnes, avec Remus, qui l’avait aimé pour elle. Elle vivait un amour fugace avec un moldu, dans le plus grand des secrets, ils avaient d’ailleurs mis fin à leur idylle environ deux mois plutôt, d’un commun accord. Elle ne s’attendait pas à être tombée enceinte, mais maintenant elle avait un héritier ou une héritière en route et elle allait tout faire pour mener à bien sa grossesse.

Lorsqu’elle arriva elle était toujours dans ses pensées et ne fit pas attention au fait que son ex-mari et sa soi-disant meilleure amie était là, dans le salon, la seule pièce qui leur était accessible et où il y avait les affaires de Ron, il devait les récupérer. Elle monta dans sa chambre, sans même sentir le sort que lui avait lancé la jeune femme, dévoilant la nouvelle grossesse de la jeune lady. Les deux complices se regardèrent et décidèrent d’agir, il ne fallait pas que l’enfant naisse, car alors tout l’argent et tous les biens de la jeune lady leur serait inaccessible pour les enfants. Hermione monta alors à la suite de la jeune femme et essaya de lui parler, mais il lui fut impossible d’entrer dans sa chambre. Anastasia avait fait en sorte de bloquer la porte de sa chambre. En fait, Anastasia avait interdit l’accès à toutes les pièces sauf le salon à Ron et Hermione, et encore, uniquement le temps que Ron récupère ses affaires.

« Maîtresse, la sang-de-bourbe essaye d’entrer dans votre chambre. »

« Ronald a-t-il récupéré toutes ses affaires ? »

« Oui, ils voulaient vous parler donc ils sont restés dans le salon, mais vous n’avez pas fait attention à eux lorsque vous êtes rentrée. »

« Je vois, vu que Ronald a récupéré toutes ses affaires, tu as l’autorisation de mettre ces deux-là dehors, je ne veux plus qu’ils s’approchent de moi et encore moins de mon bébé à naitre. »

« Bien maîtresse, Kreatur va faire comme vous le voulez. »

Anastasia se retrouva de nouveau seule et alla dans la salle de bain afin de mettre sous clé les potions, pour ne pas en prendre de potion par mégarde. Elle entendit les hurlements rageurs des deux acolytes, mais elle n’y préta pas plus attention que cela. Elle ressortit de sa chambre lorsqu’elle n’entendit plus de hurlement dans sa maison, elle avait passé un peu de temps devant son miroir à regarder la courbe de son ventre avec un sourire tendre, elle alla alors parler avec le tableau de sa grand-tante.

« Bonsoir, Lady Black. »

« Bonsoir, ma jeune enfant, Kreatur m’a dit que vous alliez enfin avoir un héritier à vous, est-ce vrai ? »

« Oui, je viens de l’apprendre, j’en suis à quatre mois de grossesse. Je pense que je ne vais pas beaucoup sortir de cette maison jusqu’à la fin de ma grossesse, à moins que vous ayez une idée pour que je ne reste pas enfermée dans la maison. »

« J’ai déjà envoyé Kreatur préparer le manoir Black, je ne sais pas dans quel état est le manoir Potter. »

« Merci beaucoup, Lady Black, nos conversations vont me manquer. »

« Je pourrais toujours aller dans le manoir Black. »

Anastasia eut un sourire et remonta dans sa chambre et rangea toutes ses affaires, en un seul coup de baguette. Elle réduisit ses bagages et redescendit attendre Kreatur dans le couloir de l’entrée, discutant doucement avec la sœur de sa grand-mère paternelle. Kreatur réapparu en disant que le manoir était prêt à être utilisé par la jeune lady. Il l’emmena rapidement et Anastasia commença à s’installer tranquillement. Elle sortit ensuite dans le parc du domaine et fut enchanté en voyant la propriété, elle était telle qu’elle s’était imaginée la maison familiale qu’elle voulait pour sa famille et elle-même, elle n’avait pas bougé de Londres parce qu’elle ne voulait pas que Ronald ait accès aux autres domaines de sa famille, une sorte de mauvais présentiment. Elle allait être bien ici, pour élever son bébé.

Le temps passa doucement, elle ne prenait aucune potion et elle se rendait compte que sa grossesse se passait très bien, son enfant grandissait bien. Elle avait plusieurs fois reçu des lettres lui demandant de venir les voir de la part des Weasley, mais elle leur répondait toujours la même chose, à savoir qu’elle avait besoin de s’éloigner de tout le monde pour se remettre complètement de ce qu’elle avait découvert et de la trahison de Ron et Hermione. Pour se changer les idées, Anastasia chantonnait souvent.

« Tout peut changer tout à coup

Une histoire commencer malgré tout

On ressent comme un rendez-vous

Une route à suivre

Même si je ne suis personne

Je saurais lui rendre ce qu’il me donne

Un peu de rêve dans ma vie

Une éclaircie

Comme je suis

Suis-je assez bien pour lui

M’aimera-t-il

Moi qui ne connais pas l’amour

Est-il vrai que l’on aime tous un jour

Changer de vie

De décor

S’il est permis de rêver encore

Nos destins pourraient-ils changer ainsi

En une seule nuit

Comme je suis

Suis-je assez bien pour lui

M’aimera-t-il

Moi qui ne connais pas l’amour

Tant de regard l’entour

Est-il vrai que l’on aime tous un jour

Il n’est pas fait pour moi

Il faudra m’y faire

Comment croire en nous

S’il me voit un jour

Comme je suis

Suis-je assez bien pour lui

Était-ce écrit

Serait-ce l’amour

Moi j’y crois

J’y ai peut-être droit

Rêver de toi

Rêver de nous

Et qu’on aime tous un jour. »

Elle savait que ses réponses ne plaisaient pas et que les Weasley étaient venus plus d’une fois chez elle à Londres, mais ils trouvaient toujours porte close, ce qui faisait bien marrer les jumeaux qui savaient parfaitement où elle était et qu’ils venaient souvent pour l’aider et surtout pour qu’elle ne reste pas seule trop longtemps. Elle avait fini par sortir discrètement de chez elle pour se rendre dans des centres commerciaux, pour prendre des affaires pour son bébé. Elle était également allée voir le père de l’enfant pour lui dire pour l’enfant, tout en lui disant qu’elle n’aurait besoin de rien pour l’éducation, mais qu’elle trouvait cela injuste de ne pas le prévenir de sa future paternité et que s’il lui arrivait quelque chose, ce serait à lui de prendre soin de l’enfant, vu qu’il était son père, qu’elle voulait qu’il connaisse son enfant, même s’ils n’étaient plus en couple, car pour elle c’était la moindre des choses. Il fut d’accord avec la décision de la jeune femme et il lui promit d’être là pour l’aider si elle en avait besoin. Elle devait également aller à la banque des sorciers, les gobelins souhaitaient la voir, aussi elle y alla avant que sa grossesse ne soit trop visible ou même avant de ne plus pouvoir se déplacer. Elle alla à son rendez-vous sachant très bien qu’elle risquait d’être aperçu par les indésirables Weasley. Le rendez-vous était pour la prévenir que Ronald avait demandé un accès au compte de la jeune lady sous prétexte qu’elle ne lui avait rien laissé et qu’il était le père de son enfant qu’elle avait abandonné il y a quelques temps. Anastasia, furieuse, expliqua ce qu’il en était au gobelin responsable de ses finances en lui disant que le seul enfant qu’elle avait était celui qu’elle portait, qu’elle n’avait jamais eu d’enfant avec Ronald, elle leur montra la preuve qu’elle avait eu pour demander le divorce pour adultère. Le gobelin hocha la tête et fit passer une note interdisant aux Weasley en générale de ponctionner dans les différents coffres de la famille Potter et de la famille Black.

Ce n’est qu’en sortant de la banque qu’elle sut que cela avait été un piège de la part de son ex-mari. S’en suivit une bataille entre elle et les jumeaux, d’un côté, et les parents Weasley, Ronald, Ginny et Hermione de l’autre. Elle réussit à éviter la plupart des sorts, mais Hermione lui lança un sort qui lui inocula une potion d’avortement, elle avait reconnu une des potions que sa soi-disant meilleure amie lui avait donnée pour qu’elle tombe enceinte, maintenant elle savait que ce n’était pas une potion compatible avec sa grossesse. Elle eut le temps de rentrer chez elle avec les jumeaux Weasley. Elle était en train de perdre son bébé, elle le savait, et il n’y avait plus rien à faire pour sauver son bébé, et elle savait qu’elle ne survivrait pas à la mort de son bébé. Une fois chez elle, elle pleura beaucoup, ils l’avaient brisée, c’était l’ultime perte qu’elle pourrait supporter, elle avait pris sa décision, elle embrassa les jumeaux, leur disant qu’elle les aimait beaucoup, mais qu’elle avait besoin d’être seule. Une fois les jumeaux furent partis, Anastasia alla dans le laboratoire de potion avant de retourner dans son bureau pour écrire un mot d’adieu aux jumeaux et à celui qui lui avait offert l’opportunité d’être mère, lui expliquant ce qui était arrivé dans les grandes lignes, comme le fait que l’on avait tué son bébé. Aux jumeaux, elle raconta tout ce qu’il se passait et tout ce qu’ils s’étaient déjà passé avant et qui avait conduit à ce qu’elle avait décidé de faire, elle leur faisait ses adieux, elle avait également envoyé son testament aux gobelins, leur indiquant que Fred et Georges Weasley étaient tous les deux ses héritiers, que personne d’autre qu’eux ne pouvaient toucher à son héritage, avec le petit Teddy, qu’elle abandonnait sans pouvoir faire autrement.

Elle alla dans sa chambre et se posa sur son lit avant de boire le poison, elle eut juste le temps de s’allonger avant de s’endormir et partir pour son dernier voyage. Lorsqu’elle rouvrit les yeux elle entendit une voix qui lui était familière, il lui semblait l’avoir déjà entendu avant, mais elle ne savait plus où, ou plutôt deux voix qu’elle connaissait.

« Tu as la sensation que tu me connais parce que je suis celui qui à emmener ta mère, lorsqu’elle est morte. »

« La Mort … »

« Oui, je suis la Mort, aussi connu sous le nom de Thanatos. Ton heure n’est pas encore venue, Anastasia. »

« Je ne veux plus vivre, je souffre trop. Ils ont tué mon bébé … »

« Je sais, c’est pour cela que je vais t’envoyer, avec l’aide de Dame Magie, là ou tout à changer pour toi, ma petite Anastasia. »

« Je vais revivre tout … »

« Non, cela dépendra de tes choix désormais. J’ai vu tout ce que tu as subie en restant digne et sache que tu es l’une de mes filles, je n’aime pas que l’on fasse du mal à l’un de mes enfants, c’est pour cela que lorsque Thanatos m’a expliqué son plan, après que j’ai compris ce que tu allais faire, j’ai immédiatement donné mon accord et que j’ai accepté de l’aider. »

« Tu reviendras le jour où tu m’as entendu pour la première fois, tu es la détentrice de mes reliques, peu importe que tu sois renvoyé dans ton corps d’enfant, tu conserveras tous tes souvenirs ainsi que tes facultés, c’est Dame Magie qui l’a décidé. Ainsi que le fait d’être la Maîtresse des Reliques de la Mort, j’en ai décidé ainsi, tu pourras faire appel à moi n’importe quand via un de tes héritages, mais fait vraiment attention lorsque tu le feras. Pour ton bébé, son âme est liée à toi et il naitra lorsque le moment sera venu pour toi d’être mère à nouveau. Mais il aura un père qui sera toujours présent avec toi et l’enfant, cette fois, pas un père qu’il ne verra que lorsque celui-ci le pourra. »

Sur ces paroles et avant même qu’elle n’ait pu dire quoi que ce soit, Thanatos et Dame Magie l’envoyèrent dans son corps d’enfant. Elle rouvrit de nouveau les yeux et ce qu’elle vit lui fit comprendre ce qu’avait voulu dire Thanatos, elle était sur le pas de la porte d’entrée de chez les Dursley. Ne voulant pas que sa ‘‘ tante ’’ la trouve sur le pas de sa porte, Anastasia concentra sa magie pour aller en sécurité, avec l’aide de Dame Magie, qui savait parfaitement ou elle devait aller, elle ne voulait pas revivre son enfance dans le placard.

 
 
Chapitre précédent
 
 
Chapitre suivant
 
 
 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>