manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
Et si … l'ordre du phénix avait besoin d'aide stratégique ?
Par Twi
Et si...09  -  Humour/Général  -  fr
One Shot - Rating : T (13ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 1     1 Review    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger

 

Et si … l'ordre du phénix avait besoin d'aide stratégique ?

Résumé : Que se passerait-il si l'ordre du phénix avait besoin d'un stratège pour lutter contre le vil Voldemort ? Si jamais ce stratège était mort et que son fantôme soit invoqué ? Et surtout, si jamais la formule n'avait pas rameuté le bon …

Préambule : Les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont à J.K. Rowling ou bien à l'Histoire avec un grand H ou bien à d'autres ...

Warning : Même si ce n'est pas le point principal de l'histoire il est fort probable que l'un des couples de cette histoire se retrouve à être de même sexe, donc si cela vous déplait vous pouvez sortir (ce n'est pas obligatoire non plus hein).

Information de l'auteur : C'est pour Kal, cadeau … Mais je fais d'une pierre deux coups et je poste ça comme texte pour le concours. Ah ! Et ça se passe en sixième année de Harry.

 

***

« Ce qu'il nous faut c'est une stratégie, une manière d'agir. »

Tout le monde regarde Mione alors qu'elle parle. C'est fou ce qu'elle a gagné comme charisme depuis que Dumbledore nous a autorisé à faire partie de l'ordre. Pourtant ce n'est pas évident de s'imposer au milieu de tous les adultes. Je la regarde et je lui souris pour lui donner un peu plus de confiance en elle. Je ne sais pas si elle en a réellement besoin, mais je sais que moi à sa place je serais bien content d'avoir un sourire amical dans l'assistance au lieu de ce silence religieux. C'est finalement Dumbledore qui prend la parole.

« Peut-être que tu as raison Hermione, mais tu as une idée de quelqu'un qui pourrait nous aider ? »

Je regarde le directeur qui a comme toujours une étincelle de malice dans les yeux, et comme lui je sais qu'elle a déjà une idée du nom de la personne la plus appropriée. Elle a passé toute la journée dans des livres et ce n'est certainement pas anodin, même si c'est a peu près logique quand on connait Hermione. Elle reprend la parole.

« Un grand stratège moldu ! Je pense qu'on pourrait invoquer son esprit pour qu'il nous aide. »

Un ricanement se fait entendre et je n'ai même pas besoin de tourner la tête pour voir de qui il s'agit. Mon cher et honni professeur de pot... défense contre les forces du mal, car oui, il a réussi à avoir le poste après tant d'années, quelle chance !

« Un moldu, vous n'avez rien trouvé de mieux Granger ? »

Loin de se laisser déranger, Hermione sort un livre trois fois plus gros qu'elle et elle l'ouvre à une page marquée avant de nous montrer l'image. C'est une illustration moldue à n'en point douter puisqu'aucun personnage ne bouge. Mais le livre en lui même est sorcier puisque sur la page de droite, une incantation est notée.

« D'après tous les historiens sorciers, si jamais ce moldu avait été l'un des nôtres, il aurait été au niveau de Merlin lui-même. »

Je reconnais l'homme sur la page et je me demande comment les historiens sorciers ont pu avoir connaissance des compétences stratégique de Napoléon.

***

Tout cela s'est passé il y a trois jours et à présent, je suis là pour aider Hermione à terminer le rituel d'invocation. D'aucuns pourraient dire pourquoi moi, mais il faut une âme pure pour que l'invocation se déroule comme prévu. Et il a été décrété que moi, Harry Potter, j'avais l'âme la plus pure. Je ne sais pas sur quoi ils se basent, mais j'ai envie de leur montrer que je ne suis pas si gentil que ça. Enfin … ce n'est pas comme si je devais héberger l'âme du tyran français. Non, je dois simplement être seul au moment de prononcer le sort et il arrivera comme un fantôme.

« Heu, Hermione, cette histoire d'âme pure, pourquoi tu n'as pas pu le faire toi-même ? »

Ca me gène un petit peu son truc surtout qu'elle rougit et que je sens que ça ne va pas me plaire du tout.

« En fait, c'est au niveau … enfin tu vois, comme tu n'as pas de petite amie … tu comprends quoi, je suis sure que tu es encore pur et Ron et moi on … bon tu as compris, allez bonne chance Harry, je dois y aller. »

Elle veut dire quoi avec ses sous-entendus, bien sur que je n'ai pas eu de petite amie ! Je suis gay moi monsieur et … bon ok elle ne le sait pas. Mais en tout cas si elle le dit … Ca me chiffonne un petit peu, mais le liquide dans le chaudron est bleu et je dois prononcer les mots.

Que soit libérée l'âme de ce moldu

Que soit invoqué l'esprit

Ici je demande mon dû

Qu'il apparaisse devant moi ici !

Je ne sais pas d'où vient cette formule mais elle est stupide. On ne donne même pas le nom de la personne que l'on veut invoquer, on se contente de placer son nom sur un parchemin et l'âme pure l'attire. Pendant que la fumée monte jusqu'au plafond et semble s'épaissir, je tente de comprendre les paroles sibyllines de ma meilleure amie. Alors elle n'est pas pure parce que Ron et elle … Oh merde ! La pureté passe par le fait que je sois considéré comme puceau. Mais je ne le suis plus … bon je ne leur ai rien dit mais … non, je crois que je dois arrêter le sort maintenant. Alors qu'est ce que je dois faire déjà ? Ah oui, éteindre sous le chaudron. Vite ma baguette !

« Wo bin ich ? »

Je n'ai pas fait de français mais je ne crois pas que ce soit la bonne langue. Et l'uniforme n'est pas bon non plus, il ne ressemble pas du tout à Napoléon non plus. Bon, espérons que le sort d'Hermione sera efficace pour lui apprendre l'anglais.

« Translatere Oui vous disiez ? »

Il me regarde étrangement mais fini par répondre. Il y a ça de bien avec les esprits, ils ne restent pas longtemps inactifs.

« Où suis-je ? »

Ah ! Super comme première question, je crois que je vais laisser les autres se débrouiller avec lui. En tout cas, hors de question que je me le coltine. Si je n'ai pas le bon personnage ce n'est pas de ma faute !

« On va vous expliquer, suivez moi. Mais une question avant, vous êtes bien Napoléon ? »

Oui, on ne sait jamais, il ne ressemble pas aux dessins des moldus mais avec eux, il faut se méfier. Il me fixe bizarrement avant de s'approcher de moi à toute vitesse. Je le regarde sans avoir peur, il est mort et sous forme d'esprit, il ne peut rien me faire ! Il me traverse et je frissonne, bon rien à part me faire trembler.

« Sache jeune impudent que je suis allemand ! Et je me nomme Rommel, tu as entendu parler de moi j'en suis sûr. »

Rom quoi ? Comment il veut que j'ai entendu parler de lui. Il n'est pas si célèbre que ça quand même. Et puis il est mort alors hein !

« Désolé monsieur Rommel, je ne vous connais pas. Vous avez travaillé avec Napoléon ? »

Il me regarde comme si j'étais un misérable insecte et j'ai bien envie de le renvoyer vers l'au-delà moi ! Le souci principal de cette envie est que je n'ai aucune idée de comment faire donc du coup, ça n'est pas possible. Ah ! Pourquoi est-ce que je n'ai pas compris de prime abord ce que tout le monde sous-entendait en parlant d'âme pure ?

« Je peux savoir ce que je fais ici ? La dernière fois que j'ai pu parler on me demandais poliment de me suicider. »

Il me fait quoi le personnage historique là ? Une crise ou quoi, comment peut-on poliment demander à quelqu'un de se suicider. Quoi que … c'est un peu ce que fait Dumbledore avec moi. Il ne me le dit pas dans ces termes mais face à face avec un mage noir psychopathe, je n'ai pas la moindre chance à l'heure actuelle. Tiens, on frappe à la porte...

« On frappe à la porte. »

Oui je viens de le penser, il pourrait éviter de dire des platitudes comme s'il ne comprenait rien à la situation actuelle ? Bon, d'accord, il ne comprend certainement rien à la situation actuelle mais ce n'est pas grave ! Je me dirige d'un pas résigné vers la porte en question avant que quelqu'un ne se mette à lui lancer des sortilèges. La pauvre … elle n'a rien demandé pourtant. Donc je l'ouvre pour tomber nez à nez avec le poing de mon professeur de pot... défense qui finit sa course sur mon visage. Mais qu'est ce que je lui ai ENCORE fait ?

« Potter, quand est-ce que votre bêtise congénitale aura atteint sa limite ? »

Non mais il en a de bonnes lui, je ne pouvais pas savoir qu'il allait refrapper et qu'il allait surtout être derrière la porte ! Bon sang de bon sang ! En plus il m'a fait mal en me cognant le nez ! Quelle idée extraordinaire. Bon, je vais faire les présentations parce que sinon avec ces deux là je n'ai pas fini.

« Professeur Rogue, voici Monsieur Rommel, un ami de Napoléon, enfin je crois. »

Pourquoi est-ce que je me prends de plein fouet de regards assassins. Il ne m'a pas dit si oui ou non il était ami du petit français. D'ailleurs il faudra m'expliquer ce que les français trouvent aux hommes influents de petite taille …

« Potter ! Puis-je savoir pourquoi ce n'est pas le stratège demandé qui est présent ? »

« Je ne suis pas un ami de Napoléon, je suis Maréchal du Reich. »

Bon, s'ils s'y mettent tous les deux, je ne vais pas pouvoir aller faire soigner mon nez douloureux. Et puis si l'esprit moldu pouvait parler correctement sans faux semblants, c'est qui ce Reich ? Je crois que la journée va être très longue …

« Potter, suivez moi ! Oui vous aussi, de toute façon vous allez devoir nous aider, je n'ai pas fait cette potion pour rien. »

Je ne lui réplique pas qu'il n'a pas fait cette potion puisqu'on nous l'a faite faire en cours mais je n'en pense pas moins. Mais il faut que je le suive et j'arrive finalement dans la salle de réunion de l'ordre. Là, tout le monde à l'air déçu de ne pas voir le messie attendu. Mais c'est de leur faute de toute façon, ils n'avaient qu'à me dire plus explicitement pourquoi j'étais censé être pur ! Heu, pourquoi est-ce que Hermione me regarde comme ça ?

« Harry, viens on va soigner ton nez ! »

Je n'aime pas du tout ça, elle est beaucoup trop calme. Elle m'entraîne vers la sortie avec une poigne de fer alors que tous se mettent à questionner mon invoqué. Je vais peut-être avoir le fin mot de l'histoire...

Elle me pousse dans une salle de classe vide et pose les poings sur ses hanches, attention, compte à rebours, trois, deux, un, cris !

« Harry James Potter ! Tu ne pouvais pas nous prévenir que tu n'étais plus vierge ? Je n'en reviens pas que tu aies eu une relation avec une fille sans nous en parler ! Par ta faute, il va falloir demander à quelqu'un d'autre ! »

Bon, elle me laisse en placer une ou pas ? Parce que elle pourrait au moins soigner mon nez endolori !

« Hermione, tu aurais pu me le dire clairement ce que tu entendais par pur ! Et puis ce n'est pas une catastrophe ! Il va certainement pouvoir nous aider cet homme ! »

Elle me regarde gravement et je sens qu'elle va me donner la réponse à ma question … pourquoi lui ?

« Tu ne te rends pas compte que cet homme comme tu dis est certainement venu ici parce qu'il est le personnage ayant des qualités de stratège réel ou imaginaire préféré de la personne avec laquelle tu as couché. Si cela se trouve il n'est pas bon stratège du tout ! Et tu peux me dire qui il est ? »

Je la regarde et hausse les épaules.

« Il s'appelle Rommel, je ne sais pas... »

« Avec qui as-tu couché ? »

Sa manie de me couper la parole quand elle a quelque chose d'important à me dire m'énerve tout particulièrement. Et puis elle n'a pas à savoir, je ne vais pas lui raconter ma vie intime, ce n'est pas le moment.

« Pourquoi tu veux le savoir Hermione, tu connais ce Rommel ? »

Elle se pince l'arrête du nez et je crains la leçon d'histoire moldue. Je n'y coupe pas d'ailleurs …

« Rommel est un maréchal nazi qui prônait la supériorité de certains hommes sur d'autres. A cause de lui des millions de gens sont morts ! C'est un monstre sanguinaire assoiffé de sang. »

Oups … Mais pourquoi est-ce qu'IL aimerait un personnage comme ça ? Bon, avec l'éducation qu'IL a eue ce n'est pas si étonnant que ça mais tout de même. Je ne comprends pas, il va falloir qu'on cause lui et moi. Mais là je dois calmer Hermione sinon …

« On va le renvoyer c'est tout ... »

« Oui si tu me dis avec qui tu as couché ! Il n'y a qu'elle qui peut le renvoyer ! »

Re oups … Je ne comptais pas annoncer mon homosexualité devant l'ordre au complet et je doute qu'IL soit particulièrement ravi de devoir faire quelque chose pour l'ordre. Je dois pâlir parce que Hermione me regarde très bizarrement. Mais avait qu'elle ne recommence à parler, je la coupe.

« On retourne à la salle de réunion, ils vont s'inquiéter. »

Elle hoche la tête et me soigne le nez en un coup de baguette. Je sais que je n'ai pas fini d'en entendre parler. Elle va me faire ma fête …

***

Et alors qu'on revient, j'ai un mauvais pressentiment. Si l'homme qui est apparu est si dangereux que ça, qu'est-ce que va être devenu ? J'ouvre la porte avec appréhension mais non, personne n'a l'air mort, il faut dire qu'il est là sous forme d'esprit et qu'il ne peut donc pas faire de mal à qui que ce soit. Je me demande par contre pourquoi tout le monde regarde une table. Et c'est alors que je l'entends expliquer.

« Donc les chars sont à ce niveau et on peut encercler l'ennemi avec l'aviation. »

De quoi il parle ? Quels chars ? Quelle aviation.

Je m'approche de la table pour constater que c'est une maquette animée de Poudlard. Et qu'il n'y a aucune trace de chars ni d'avions. Je hausse les sourcils quand j'entends le professeur Rogue poser une question presque aimable à l'homme.

« Et l'enfanterie que fait-elle ? »

De quoi ils parlent tous ? Bon c'est l'infanterie mais l'idée est là et il semble que tout le monde ait des suggestions. Je remarque alors des personnages à taille réduite sur la maquette et une animation de ces derniers. Il y a des géants, certainement les chars en question, des hippogriffes, l'aviation, des sorciers, l'infanterie … oui cela peut se tenir, mais je n'ai pas tout compris tout de même.

En tout cas, le plan a l'air de plaire à tout le monde puisque Dumbledore me fait signe. Je m'approche en m'attendant au pire.

« Tu peux le reconduire dans la salle sur demande et le renvoyer dans les limbes. »

Ah ? Heu be non je ne peux pas. Le professeur me donne un parchemin avec une formule et il me fait un clin d'oeil. Pourquoi est-ce que j'ai encore l'impression qu'il sait tout mieux que tout le monde ?

Je fais signe à Rommel de me suivre et je me demande comment je vais LE convaincre de venir dans la salle sur demande. Quoi que … pour ça IL est toujours partant. Je demande à l'esprit qui m'accompagne de m'attendre et je cours en direction de sa salle commune. Oui IL n'est pas à Gryffondor.

J'arrive dans les cachots et je prononce le mot de passe qu'IL m'a donné. J'entre sous ma cape d'invisibilité qui ne me quitte plus et je m'approche de LUI. Je souffle sur son oreille et IL se tourne vers moi avant de se lever.

« Je vais faire un tour. »

« Tu veux que je vienne avec toi Dray d'amour ? »

« Non Pansy ! »

Je LE suis alors qu'IL sort et dès que nous sommes hors de vue je l'embrasse.

« Toi ? Moi ? Salle sur demande ? »

IL hoche la tête et nous partons rapidement. Quand IL entre, IL est surpris par le décor, il faut dire qu'une salle de potion n'est pas le lieu le plus courant pour ce qu'IL pense vouloir faire. Je l'arrête alors qu'IL a ce sourire aux lèvres et je LUI montre Rommel qui attend à côté du chaudron.

« Arrière grand-père ? »

Que quoi ? Ah non non non ! On le réinvoquera pour parler de la famille ensuite mais là je dois le renvoyer sinon Rogue va encore frapper à la porte. Je tends le parchemin à Drago.

« On le fera revenir, là on a pas le temps, tu peux lire la formule ? »

Il hoche la tête, encore sous le choc et je sais qu'il aura des choses à m'expliquer. Mais il lit docilement... Ce n'est pas normal ça... Et je vois l'esprit de Rommel qui sourit … ce n'est pas normal non plus … avant de disparaître. Ah ! Ouf...

J'entraine Drago en dehors de la salle avec un petit bisou pour le remercier et je lui promets qu'on se retrouvera très vite...

Et je m'apperçois que j'ai été juste dans les temps puisque Hermione et Ginny arrivent. Ginny ? Mais elle ne sortait pas avec ce garçon de Serdaigle ? Il faut croire que non, Hermione n'a tout de même pas oublié de le lui demander …

Elle me fait signe de me taire et elle termine l'explication.

« Tu n'as qu'à prononcer la formule et tout ira bien. Tu viendras nous voir avec l'esprit d'accord ? »

La soeur de Ron acquiesce et entre dans la salle sur demande. Je ne dis rien mais je n'en pense pas moins. Il est impossible que Napoléon soit apparu … Et en effet, je vois sortir Ginny au bout d'une minute avec un garçon étrange, une casquette rouge sur la tête, un sourire aux lèvres et une bestiole jaune qui le suit.

« C'est lui que tu voulais Hermione ? »

Le garçon semble débarquer et pose LA question.

« Où je suis ? »

Je m'apprête à répondre dans la bestiole se met à parler à son tour...

« Pika ! »

FIN

Note de fin : Et voilà, la fic m'a totalement échappé, j'en suis navré … Il est possible que je reparte de là pour expliquer tout ce qui ne l'a pas été … mais on verra bien.

 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>