manyfics
     
 
Introduction Les news
Les règles Flux RSS
La Faq Questions
Concours Résultats
ManyChat Plume & Crayon
Boutique & Goodies ManyBash
BetaLecture Nous aider
Les crédits
 
     

     
 
Par date
 
Par auteurs
 
Par catégories
Animés/Manga Comics
Crossover Dessins-Animés
Films Jeux
Livres Musiques
Originales Pèle-Mèle
Série ~ Concours ~
~Défis~ ~Manyfics~
 
Par genres
Action/Aventure Amitié
Angoisse Bisounours
Conte Drame
Erotique Fantaisie
Fantastique Général
Horreur Humour
Mystère Parodie
Poésie Romance
S-F Surnaturel
Suspense Tragédie
 
Au hasard
 
     

     
 
au 10 Mai 20 :
29044 comptes dont 1303 auteurs
pour 4059 fics écrites
contenant 15140 chapitres
qui ont générés 24474 reviews
 
     

     
 
Shade
Par Drakky
Originales  -  Action/Aventure/Bisounours  -  fr
8 chapitres - Complète - Rating : T (13ans et plus) Télécharger en PDF Exporter la fiction
    Chapitre 2     Les chapitres     17 Reviews     Illustration    
Partager sur : Facebook | Twitter | Reddit | Tumblr | Blogger
Shaheen

Bonjour/soir !

 

Enjoy !

 

*

 

Shaheen

 

Ainsi que toutes les autres, la journée du prince Shaheen commença de façon plutôt ennuyeuse par une longue leçon de langues étrangères en compagnie de sa grande sœur Shirin. Ils y apprirent les formules d'usage en cours chez les tribus du Désert de Ciid et peaufinèrent leur apprentissage de cette détestable langue qu'est l'aragonien.

L'après-midi se poursuivit, tout aussi prévisible, par sa séance d'entraînement journalière avec Ahkheem le maître d'arme attitré du roi.

 

L'homme était un ancien soldat aux tempes grisonnantes avec un corps sec et musculeux et une lueur condescendante au fond des yeux quand ils se posaient sur Shaheen.

 

Lorsqu'il se retrouva pour la cinquième fois au sol, les flancs et bras perclus de douleur, le prince

sentit les derniers lambeaux de sa patience se consumer sous une rage brûlante.

Il attrapa son sabre de bois tombé dans la poussière à ses côtés et raffermit la prise de ses deux mains sur la poignée.

Quelques minutes d'échanges rapides et brutaux suffirent à l'ancien soldat pour le mettre de nouveau à terre, honteux et furieux.

 

Le soleil implacable de l'après-midi avait rendu le corps du jeune homme ruisselant de sueur et ses mains glissaient autour de la poignée gainée de cuir de l'arme d'entraînement. L'air, lourd et ardent, semblait vouloir ralentir chacun de ses gestes. Néanmoins, son adversaire du jour n'était pas essoufflé et il fit jouer négligemment son poignet pour l'assouplir comme s'il commençait à peine à s'échauffer. Son regard moqueur soutenait celui empli de hargne du jeune prince.

 

-Cela fait déjà plusieurs années que je vous ai dit que lorsque vous vous laissiez emporter par la colère, votre garde s'affaiblissait et il devient très facile de vous mettre à terre. Pourquoi dois-je continuer les leçons, petit prince, si vous ne vous donnez pas la peine de les écouter ?

 

Les mains de Shaheen serraient à présent convulsivement la poignée du sabre. Une furieuse envie de se jeter sur l'homme le tenaillait. Il allait lui prouver qu'il avait passé l'âge d'être appelé « petit prince » ! Il était le prince Shaheen, troisième fils chéri du grand roi Alakin et était promis à un grand destin à la tête de la puissante armée royale qui effrayait même au delà de l'océan Vaste.

 

Il expira un souffle brûlant.

 

Il avait du mal à se convaincre que les différentes tentatives du maître d'armes pour le faire sortir de ses gonds à chaque leçon lui serviraient le jour où il serait dans un vrai combat. Cependant, dès qu'il essaya de se replacer en position de défense ses côtes douloureuses lui rappelèrent cette cruelle leçon qu'on tentait de lui inculquer à grands renforts d'hématomes.

 

Il laissa tomber son sabre au sol dans un nuage de poussière rouge caractéristique de cette région de Jahandar.

 

-Je veux boire, grogna le prince.

 

Un haussement d'épaule lui répondit.

 

-Croyez-vous qu'en temps de guerre, votre ennemi attendra patiemment que vous vous soyez désaltéré avant de vous poignarder dans le dos ?

 

-Nous ne sommes pas en temps de guerre. Attaqua-t-il à son tour, maussade. Nous sommes dans la cour du palais de mon père et cela fait déjà trois bonnes heures que vous vous acharnez à m'agacer pour pouvoir ensuite me ridiculiser sous un soleil de plomb. J'exige une pause pour boire avant de reprendre cette stupide leçon !

 

Un rire bref.

 

-Si vous appliquiez les conseils que je vous donne aussi promptement que vous vous irritez, vous seriez le meilleur guerrier de tout Jahandar, petit prince.

 

Shaheen fut à deux doigts de saisir à nouveau son arme pour mettre à exécution son souhait de se jeter sur l'ancien soldat. Cependant, d'un nouveau haussement d'épaule, ce dernier lui permit d'aller boire un peu d'eau fraîche qu'un esclave lui servit. Du mouvement se fit bientôt sentir dans un coin de la cour presque déserte. Trois hommes venant de l'intérieur du palais foulèrent le sable de la cour d'entraînement.

 

-Interrompons-nous la leçon ?

 

La voix rieuse si reconnaissable fit blanchir Shaheen, il rendit maladroitement sa coupe à l'esclave avant que ce dernier ne se jette au sol devant les nouveaux arrivants. L'homme qui avait parlé était de haute stature et sa prestance écrasante suffisait à remplir la petite cour. Il possédait les même cheveux longs et tressés que Shaheen et la même peau brune mais la ressemblance s'arrêtait là. Ses yeux étaient aussi sombre que ceux du jeune prince étaient clairs et ils affichaient à ce moment une expression clairement amusée.

 

-Ashkan. Salua le jeune homme en priant pour que son frère aîné et futur roi n'ait pas vu la déculottée qu'était en train de lui administrer le maître d'armes. Que fais tu ici ?

 

-Je venais voir comment se débrouillait mon futur Chef des armées face à ce vieux roublard d'Ahkheem.

 

Il se mit à rire et alla gratifier l'homme en question d'une tape amicale sur l'épaule.

 

Les deux hommes qui lui emboîtaient le pas allèrent s'asseoir sur un des bancs de pierre qui ceignaient le carré de sable. Il s'agissait d'Amir le second frère de Shaheen ainsi que Rhyda, un oncle, qui lui adressa un sourire d'encouragement.

Après quelques banalités échangées avec le maître d'armes, le prince héritier alla rejoindre à son tour le banc et fit signe de poursuivre la leçon.

 

Des frissons de peur et d'excitation piquetaient la nuque humide de Shaheen. Ses frères étaient des exemples, ils avaient dix ans de plus et avaient déjà eut l'occasion de faire leurs preuves en tant que princes. Ils n'étaient guère plus âgés que lui quand ils étaient partis en guerre contre les aragoniens pour prendre le territoire contesté d'Alès. Blessé, Amir fut reconduit à la capitale tandis qu'Ashkan restât jusqu'au bout. L'homme sortit de ce conflit en homme accompli et commandant auréolé de gloire, riche d'une nouvelle terre stratégique qu'il avait offert à son père.

 

Nés le même jour mais de mères différentes, Amir et Ashkan étaient depuis leur plus jeune âge en compétition pour le trône ; mais cette victoire écrasante avait fini par les départager. Ashkan était devenu le prince héritier du trône de Jahandar.

 

Ce n'était pas souvent qu'ils interrompaient une de leurs interminables réunions où se négociaient l'avenir du royaume pour venir le voir à l'entraînement. Shaheen se rendit compte qu'il avait tellement de choses à leur prouver que cela lui donna un léger vertige.

 

Il fit quelques pas en direction du centre de la cour, le cœur aux bords des lèvres, pour ramasser son sabre de bois.

 

Ses mains tremblaient.

 

Le maître d'arme leva son arme en position d'attaque. Le jeune prince prit une position de défense avec l'instinct né d'une longue pratique.

 

Le combat dura quelques minutes de plus que les autres et Shaheen essaya de toute son âme de croire que c'était uniquement à cause de ses talents et non de la volonté d'Ahkheem de ne pas le ridiculiser trop vite devant ses frères.

 

Pourtant l'issue fut la même, il termina au sol couvert de poussières et de honte. Un nouvel élancement douloureux traversait son épaule gauche mais il préféra mille fois cette souffrance-là à celle qui l'étreignit quand le futur roi se mit à rire de sa défaite.

 

Rhyda se leva rapidement pour s'enquérir de sa santé tandis qu'Ashkan allait féliciter le vainqueur. Une chaleur insupportable qui n'avait rien à voir avec le soleil colorait les joues de Shaheen. Il leva les yeux du sol pour croiser le regard sombre et curieusement troublé de son frère Amir toujours assis sur le banc. Pendant quelques fractions de secondes un éclair de compréhension mutuelle passa entre eux. La compréhension de leur situation d'éternels seconds. De frères voués pour toujours à s'écraser devant le grand Ashkan, fils favoris et mascotte du pays.

 

Amir baissa brusquement les yeux, rompant le contact, et se leva du banc de pierres.

 

-Le divertissement est fini, nous devrions retourner à la réunion, Ashkan. Père nous attend.

 

Ils partirent sans autre mot vers l'intérieur du palais et Shaheen fut envoyé chez les guérisseurs.

 

*

 

 

 

 
 
Chapitre précédent
 
 
Chapitre suivant
 
 
 
     
     
 
Pseudo :
Mot de Passe :
Se souvenir de moi?
Se connecter >>
S'enregistrer >>